Utiliser les Commandes

Le Bouton de Commande vous permet de créer et de lancer des commandes shell (d’autres programmes) depuis Tiled.

Vous pouvez mettre en place autant de commandes que vous le voulez. C’est utile si vous éditez des cartes pour plusieurs jeux et que vous voulez lancer des commandes pour chaque jeu. Ou vous pouvez mettre en place plusieurs commandes pour le même jeu qui charge différents points de chargement ou différentes configurations.

Le Bouton de Commande

Il est situé sur la barre d’outils principale, à droite du bouton rétablir. Cliquer dessus va lancer la commande par défaut (la première commande dans la liste de commandes). Cliquer sur la flèche à côté du bouton va afficher un menu qui vous permet de lancer toute commande que vous avez mise en place, ainsi qu’une option pour ouvrir la boîte de dialogue d’Édition de Commandes. Vous pouvez aussi trouver toutes les commandes dans le menu Fichier.

Mis à part cela, vous pouvez ajouter des raccourcis clavier personnalisés pour chaque commande.

Éditer les Commandes

La boîte de dialogue “Éditer les commandes” contient une liste de commandes. Chaque commande a plusieurs propriétés :

Nom

Le nom de la commande comme il sera affiché dans la liste déroulante, pour que vous puissiez l’identifier facilement.

Exécutable

L’exécutable à lancer. Il doit être soit un chemin absolu ou le nom de l’exécutable dans le PATH du système.

Arguments

Les arguments pour lancer l’exécutable.

Répertoire de travail

Le chemin vers le répertoire de travail.

Raccourci

Une séquence de touches personnalisées pour lancer la commande. Vous pouvez utiliser “Vider” pour réinitialiser le raccourci.

Montrer la sortie dans la Console de Débogage

Si cette option est activée, alors la sortie (stdout et stderr) de cette commande sera affichée dans la Console de Débogage. Vous pouvez trouver la console de Débogage dans Vue > Vues et Barres d’Outils > Console.

Sauvegarder la carte avant l’exécution

Si cette option est activée, la carte courante sera sauvegardée avant l’exécution de la commande.

Activé

Un moyen rapide de désactiver les commandes et de les enlever de la liste déroulante. La commande par défaut est la première commande activée.

Veuillez noter que si l’exécutable ou n’importe lequel de ses arguments contient des espaces, ces parties doivent être entre guillemets.

Variables Substituées

Dans l’exécutable, les arguments et les champs du répertoire de travail, vous pouvez utiliser les variables suivantes :

%mapfile

le chemin absolu du fichier courant (soit une carte ou un jeu de tuiles).

%mappath

le chemin dans lequel le fichier courant est situé.

Since Tiled 1.4
%projectpath

le chemin dans lequel le projet courant est situé.

%objecttype

le type de l’objet couramment sélectionné, s’il y en a un.

%objectid

l’ID de l’objet couramment sélectionné, s’il y en a un.

%layername

le nom du calque couramment sélectionné.

Since Tiled 1.6
%tileid

une liste d’IDs des tuiles sélectionnés séparés par des virgules, s’il y en a.

New in Tiled 1.9
%worldfile

the full path of the world the current map is part of, if any.

Pour le champ de répertoire de travail, vous pouvez additionnellement utiliser la variable suivante :

%executablepath

le chemin vers l’exécutable.

Commandes d’Exemple

Lancement d’un jeu personnalisé nommé « mygame » avec un paramètre -loadmap et le fichier de carte :

mygame -loadmap %mapfile

Sur Mac, rappelez-vous que les applications sont des dossiers, donc vous devez lancer l’exécutable actuel dans le dossier Contents/MacOS :

/Applications/TextEdit.app/Contents/MacOS/TextEdit %mapfile

Ou utilisez open (et veuillez noter les guillemets vu que l’un des arguments contient des espaces) :

open -a "/Applications/CoronaSDK/Corona Simulator.app" /Users/user/Desktop/project/main.lua

Quelques systèmes ont aussi une commande pour ouvrir des fichiers dans le programme approprié :

  • OSX : open %mapfile

  • Systèmes GNOME tel qu’Ubuntu : gnome-open %mapfile

  • Norme FreeDesktop.org : xdg-open %mapfile